Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'A.T.F.S.
  • : Le site web de l'association de thérapie familiale systémique - Caen (14)
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 17:28

A l'occasion des manifestations des personnels de la Justice, et pour nous associer à leur démarche, nous proposons une réflexion en publiant trois textes, de 3 auteurs différents, dans une nouvelle rubrique : "La Récidive"

 

1. N° 16 Une communication faite par Michel SUARD au CIFAS (Congrès International Francophone sur l'Agression Sexuelle) de MONTREAL en 2009, intitulée : "Le devenir des auteurs de violences sexuelles après leur sortie de prison. Une étude de la NON-RECIDIVE". 

Lassé de l'intérêt malsain que le public et les politiques portent aux "récidivistes", il a voulu rappeler que 9 condamnés pour des crimes et délits sexuels sur 10 ne récidivaient pas. Il a donc commencé une étude qui porte sur 26 anciens condamnés après leur sortie de prison. Il espérait prolonger cette étude sur une population plus importante. Mais, sans réponse à ses courriers à l'administration pénitentiaire (pour avoir accès aux adresses et aux dossiers des personnes sorties de prison), cette étude "politiquement incorrecte" a été abandonnée.

 

2. N° 17 Un communiqué de Michel DAVID, psychiatre des hôpitaux en Guadeloupe, président de la Société Caraïbéenne de Psychiatrie Légale (SOCAPSYLEG), et vice-président de l'ARTAAS (Association pour la recherche et le traitement des Auteurs d'Agression Sexuelle). Ce texte, écrit à la suite de "l'affaire Laetitia", pose clairement la question de la pauvreté des moyens mis en place pour le suivi expertal, judiciaire, social, médical, de l'ensemble des personnes délinquantes. D'où ce titre provocateur : "Le gouvernement : complice de la récidive ?"

Socapsyleg édite une revue en ligne "Kamo", que l'on peut recevoir en s'adressant à : socapsyleg@orange.fr

 

3. N° 18 Un texte trouvé sur le blog d'un magistrat : Michel HUYETTE, qui réagit aux propos tenus par le Président de la République à l'encontre des professionnels de la Justice à propos de ce même drame.

Le blog de M. Huyette : www.huyette.net

Partager cet article
Repost0
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 10:44

L'Association de Thérapie Familiale Systémique de Caen (ATFS) a été sollicitée en 2005 pour accompagner la réflexion, sur son fonctionnement, d'une équipe d'une association de Protection de l'Enfance.

 

Le travail réalisé par Michel SUARD avec cette "Unité d'Accompagnement Educatif des Familles" a abouti il y a 6 ans à un document détaillant les principes et le fonctionnement de cette structure. C'est e texte que nous publions aujourd'hui.

 

L'association gestionnaire de cette structure n'a pas répondu à notre demande d'autorisation de publier ce document. Nous avons donc fait le choix de modifier le nom des structures et des lieux d'intervention.

 

L'intérêt du travail de cette équipe est de montrer ce que des associations ont pu mettre en place, de manière innovante, avant même les lois de 2002 et de 2007, pour assurer une protection efficace d'enfants en danger ou en risque de danger, tout en ayant le souci de rechercher et de s'appuyer sur les compétences parentales.

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 10:32

Le travail thérapeutique avec les auteurs d'inceste incarcérés a consisté parfois à leur demander d'écrire à la victime.

Nous présentons ici une douzaine de ces lettres. Certianes ont déjà été publiées dans des articles de Michel Suard parus sur ce blog.

Ces lettres sont toutes différentes et n'ont pas été "retouchées" par le thérapeute. Elles vont de la plus simple et la plus touchante à la plus sophistiquée et le plus "explicative". La lettre n°9 reste ambiguë en ce qu'elle témoigne encore d'un manque de distance affective avec la victime.

Afin de préserver l'anonymat des auteurs et des victimes, tous les prénoms, les professions, les lieux et les dates ont été changés ou supprimés. Les rares fautes d'orthographe ont été corrigées, sauf dans la lettre n°7 conservée telle quelle.

Quelques-unes de ces lettres n'ont pas été envoyées et sont restées un exercice de mise en mots du ressenti de l'auteur. Trois des lettres envoyées ont donné lieu à une réponse et même à une rencontre entre la victime et son agresseur.

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 14:24

La loi du 17 juin 1998 a instauré le suivi socio-judiciaire des auteurs d'agressions sexuelles à l'issue de leur condamnation soit à une peine de prison, soit à une peine avec sursis. Parmi d'autres obligations, ce suivi après la condamnation comporte le plus souvent une obligation de soins. En octobre 2001, l'AFIREM a organisé une journée d'études pour tirer un premier bilan de cette innovation pénale. Les communications faites au cours de cette journée ont été publiées dans le numéro 39 des Cahiers de l'AFIREM paru en janvier 2002. Nous présentons ici la communication faite par Michel SUARD lors de cette journée.

Cet article présente d'une part le travail thérapeutique réalisé en prison avec des auteurs d'agressions sexuelles intrafamiliales (inceste), et d'autre part la situation clinique d'un suivi socio-judiciaire qui met en évidence la prudence nécessaire face aux témoignages des enfants.

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 14:53

L'article n°1 paru sur ce blog en avril dernier : "La peur et la violence dans les familles maltraitantes et chez les intervenants", a donné lieu, en 1991 et 1992, à la demande du ministère, à deux vidéos destinées aux actions de formation sur la maltraitance.

Le premier film  intitulé  : "La peur et la violence -I- Le dévoilement de la maltraitance" traite du moment où la maltraitance sur un enfant est repérée à l'extérieur de la famille. Le film insiste sur la nécessité pour le premier intervenant interpellé par la situation d'informer la famille que le message a été entendu et qu'une aide pourra être apportée par des services spécialisés. En 1990, cette idée n'était pas communément admise. Aujourd'hui, c'est une évidence. Ce film est donc quelque peu dépassé.

Par contre, le second film intitulé "La peur et la violence -II-  Les conflits familiaux" reste d'actualité. Il analyse comment la violence peut naître d'un fonctionnement familial "enchevêtré", avec des frontières intergénérationnelles floues.

Ces deux films  ont été produits par deux associations : Echanger Autrement de CAEN et l'Atelier de Création Audiovisuelle de SIZUN. Ces deux associations n'existent plus. Mais les deux films sont encore utilisés dans des sessions de formations.

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 11:42

Nous présentons ce mois-ci deux communications de Michel Suard.

Lors d'un colloque sur les Compétences Parentales, Michel Suard était chargé de la conférence introductive. Ce colloque était organisé par un "point-rencontre parents-enfants" et par une association de protection de l'enfance, à ROUEN en 2005.

La seconde conférence a été prononcée à ROUEN également, en 2002, lors d'une journée de formation de l'ARTAAS, l'association pour la recherche et le traitement des Auteurs d'Agressions Sexuelles. Elle présente les conditions pour la réalisation  d'entretiens en prison entre un auteur d'agressions sexuelles intra-familiales (inceste) et sa famille, voire avec la victime.

De tels entretiens entre auteurs et victimes seront sans doute impossibles à réaliser depuis laloi de mars 2010 qui interdit tout contact entre un agresseur sexuel et la (ou les) victime(s). Cette loi ne semble pas imaginer la possibilité qu'une victime désire ou ait besoin de rencontrer son agresseur, en particulier lorsqu'il s'agit de quelqu'un de sa famille (père, beau-père...). Dorénavant, même les victimes peuvent être punies !...

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 09:14

Comme annoncé le mois dernier, nous publions aujourd'hui la 2ème conférence prononcée par Michel SUARD au Centre des Congrès de CAEN en 2006. Il y présente le fonctionnement "enchevêtré" des familles à transactions incestueuses, et le travail thérapeutique réalisé en prison, en groupe et avec les familles.

La définition de l'inceste a quelque peu changé depuis l'introduction du mot "inceste" dans le code pénal cette année. Ce qui est décrit dans le texte de la conférence est toujours vrai en ce qui concerne l'inceste entre adultes. La loi donne une nouvelle définition qui ne concerne que l'inceste envers des mineurs. L'article n°4 "L'inceste et la loi" sur le blog conteste cette nouvelle définition légale.

Les sanctions évoquées dans la conférence se sont par ailleurs alourdies depuis 2006, en particulier avec la création des centres de rétention de sûreté et les traitements chimiques, en 2008, et aussi avec l'interdiction systématique de contact entre auteur et victime (loi de mars 2010), déjà redoutée lors de la conférence.

Enfin, le projet de groupes thérapeutiques pour toutes les violences intra familiales évoqué dans le tout dernier chapitre de la conclusion de la conférence n'a pas vu le jour. Toutefois, Michel SUARD participe depuis 2008 à l'animation d'un groupoe de responsabilisation d'auteurs de violences conjugales au CIDFF du Calvados. 

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2010 3 01 /09 /septembre /2010 08:07

Nous présentons ce mois-ci le texte d'une conférence prononcée par Michel SUARD le 11 mai 2005 au Centre des Congrès de CAEN. Ce texte reprend et complète les différents articles déjà écrits sur ce thème de la réparation des victimes par les auteurs eux-mêmes.

Une deuxième conférence, deux ans plus tard, prolonge la réflexion sur ces situations incestueuses. Le texte de cette seconde conférence sera sur le blog le mois prochain.

Partager cet article
Repost0
1 août 2010 7 01 /08 /août /2010 14:11

L'A.T.F.S. a lancé en 2007, avec l'aide du CORES, et en partenariat avec l'association La Relaxeraie d'ARGENTAN, une action intitulée "Vivre au quotidien avec la maladie". Cette action a été financée, pour une année seulement, par l'Institut National du Cancer. Habituellement, les groupes de parole s'adressent à des malades atteints d'un certain type de cancer, ou bien à des accompagnants. L'originalité de notre action a été de réunir dans un même groupe des malades atteints de cancers différents, à des stades d'évolution différents, des malades en rémission et aussi des accompagnants, et même parfois le malade et son accompagnant. Certains accompagnants ont continué à participer au groupe après le décès du malade. Le groupe est animé par Michel SUARD, psychologue à CAEN et par Marie-Paule FRONVAL, relaxologue à ARGENTAN.

Notre groupe a fonctionné à CAEN, dans les locaux de l'ATFS, pendant une année. Le bilan de cette année de fonctionnement, qui n'a pas été publié, montre tout l'intérêt de ce partage entre des personnes vivant des situations douloureuses fort différentes.

La Ligue contre le cancer du département de l'Orne a pris le relais du financement de cette action qui se poursuit à ARGENTAN, gérée par l'association La Relaxeraie. Depuis le début de cette action, 57 personnes ont participé au groupe de parole, à CAEN , puis à ARGENTAN. 

Partager cet article
Repost0
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 13:33

Ce mois-ci, c'est un entretien de Michel SUARD avec Laurence SCHAEFER, journaliste de la revue SENS DESSOUS, qui évoque son action auprès des auteurs d'inceste, auprès des victimes, et aussi auprès des mères des victimes. 

La revue SENS DESSOUS est éditée par l'association "Paroles". L'article est paru dans le numéro 5 de juin 2009. Tous renseignements sur le site sensdessous.wordpress.com 

Le mail de l'association Paroles est : associationparoles@orange.fr

Partager cet article
Repost0