Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'A.T.F.S.
  • Le blog de l'A.T.F.S.
  • : Le site web de l'association de thérapie familiale systémique - Caen (14)
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 12:11

Nous avons publié un certain nombre de textes sur la récidive ou plutôt sur la non-récidive (cf pages 16, 17 et 18 de notre blog – rubrique « récidive »), sur la loi introduisant l’inceste dans le code pénal (cf pages 4, 26, 27, 28, 29 rubrique « inceste »), sur la justice restauratrice (cf pages 32, 33 rubrique « justice »).

 

En  ce début de nouvelle année, nous souhaitons que les annonces faites par notre Garde des Sceaux prennent corps. Nous souhaitons que la conférence de consensus sur la récidive qu’elle a initiée aboutisse à un véritable arrêt de la surpopulation des prisons, avec une réflexion nouvelle sur le sens de la peine, pour que les sanctions, évidemment nécessaires, ne se limitent pas à une exclusion de la société, fondée sur la peur de la récidive, mais permettent réellement à la communauté de se sentir partie prenante de la réinsertion des délinquants (cf la proposition de « contrainte pénale communautaire » de P.V. Tournier présentée page 35 dans la rubrique justice). Cette conférence de consensus qui doit conclure ses travaux en février ne concernera que les personnes condamnées pour des délits. Les crimes sexuels, que nous avons souvent évoqués dans nos rubriques, ne seront certes pas concernés et nous souhaitons qu’un jour, on se pose vraiment la question de la spécificité des crimes sexuels intrafamiliaux qui récidivent beaucoup moins que les crimes extrafamiliaux (pédophilie), et pour lesquels des mesures différenciées devraient être étudiées.

Nous souhaitons également que la loi de février 2010 introduisant le terme « inceste » dans le code pénal soit complètement abrogée puisque seul un article de cette loi a été retoqué par le Conseil Constitutionnel (cf page 29 – rubrique « inceste »)

 

Mme Taubira, Garde des Sceaux, a parlé cette année de son intérêt pour la justice restauratrice. Nous souhaitons que cette nouvelle année permette un développement de cette approche novatrice de la justice. Mais cela nécessitera certainement l’abrogation de la loi de mars 2010 qui, dans son article 3, interdit systématiquement les contacts entre auteurs et victimes d’agressions sexuelles comme nous l’avons vivement regretté dans l’article « pénalisation de l’inceste »page 26 rubrique inceste, puisque cela condamnait le travail que nous avons réalisé pendant 12 ans en prison qui a permis à des victimes de sentir réparées par des entretiens avec leur ancien agresseur. (cf tous nos articles de la rubrique « inceste »). L’Association Nationale pour la Justice Réparatrice (www.anjr.fr) cherche depuis peu à promouvoir des médiations directes entre auteurs et victimes d’infractions. Cela ne sera possible que si la loi n’interdit pas de telles rencontres, médiatisées ou non.  

 

Et nous souhaitons que ces évolutions nécessaires ne soient pas empêchées par la « crise ». D’ailleurs, s’agit-il bien d’une crise ? La durée de cette crise n’en fait-elle pas un état chronique ? Mais peut-être en fait sommes-nous aux prémisses d’une véritable révolution. Une révolution qui remettrait l’homme au centre des valeurs, à la place de l’argent et du profit, pour que le mot « valeur » perde son sens économique et financier, et qu’il évoque d’abord le respect de la dignité humaine. Mais on voit bien que ça résiste du côté de ceux qui vénèrent d’abord le profit !

 

Et dans ce sens, nous souhaitons que se développent les recherches sur la psychologie positive (cf le site de Jacques Lecomte www.psychologie-positive.net), afin de mettre l’accent moins sur les manques et les défaillances qui provoquent la peur, l’exclusion et la violence (cf page 1 rubrique « maltraitance ») que sur les ressources psychologiques des personnes qui entretiennent l’espoir (cf page 9 dans la rubrique « compétences parentales »).

 

Merci à vous qui suivez nos parutions. Nous vous souhaitons à tous une année aussi bonne et heureuse que possible, une année de paix, aussi éloignée que possible des violences de toutes sortes … qui sont pourtant au centre de tous nos articles !

 

Pour l’ATFS, Michel Suard, président

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by suardatfs
commenter cet article

commentaires